Vos questions sont entre de bonnes mains

Contrat travailleur handicapé

Partager
Envoyer par email

Les différents types de contrat du travailleur handicapé.

Les travailleurs handicapés bénéficient de contrats de travail spécifiques, adaptés à leur handicap et destinés à inciter les employeurs à leur embauche.

Contrat travailleur handicapé : contrat unique d'insertion

Ce contrat de travailleur handicapé est également appelé CUI.

Le CUI se décline sous 2 formes :

  • le contrat initiative emploi (CIE) dans le secteur marchand ;
  • et le contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE) dans le secteur non marchand.

CUI : objectifs de ce contrat de travailleur handicapé

Le CUI incite à l'embauche du travailleur handicapé.

Les employeurs en tirent plusieurs bénéfices :

  • aides financières :
    • jusqu'à 47 % du SMIC pour les CIE ;
    • jusqu'à 95 % du SMIC pour les CAE ;
  • exonération de taxes.

Bon à savoir : En cas de rupture anticipée du CUI à l'initiative de l'employeur, les aides financières doivent être restituées, sauf licenciement pour motif économique ou pour faute grave, force majeure, inaptitude ou rupture au cours de la période d'essai.

CUI : un contrat de travailleur handicapé adapté à ses besoins

Le CUI permet notamment :

  • l'accompagnement du travailleur handicapé par :
    • un référent de la MDPH ;
    • un tuteur choisi par l'employeur au sein de l'entreprise ;
  • un accès facilité à la formation : le travailleur handicapé peut aussi bénéficier d'une suspension de son CUI dans un objectif d'insertion professionnelle (offre de CDI ou de CDD de plus de 6 mois) ;
  • actions d'orientation, d'accompagnement, de formation et de VAE : une convention conclue entre l'employeur, le TH et l'État détermine les modalités de mise en œuvre des avantages au bénéfice du travailleur handicapé.

À noter : Convention : ici

Un contrat pour travailleur handicapé de 2 ans maximum

Le CUI est un contrat de travail :

  • à durée indéterminée ou à durée déterminée de plus de 6 mois ;
  • à temps complet ou à temps partiel de minimum 20 heures hebdomadaires ;
  • qui ne peut excéder une durée de 2 ans.

Afin de bénéficier du CUI, le travailleur handicapé doit s'adresser à la MDPH, la maison départementale des personnes handicapées.

Le contrat d'apprentissage aménagé travailleur handicapé

Un contrat pour travailleur handicapé en apprentissage.

Le contrat d'apprentissage de droit commun est adapté au travailleur handicapé.

4 ans maximum pour ce type de contrat pour travailleur handicapé

Le contrat d'apprentissage aménagé est ouvert aux travailleurs handicapés sans condition d'âge.

Sa durée maximale est de 4 ans.

La formation effectuée par le travailleur handicapé dans le cadre du contrat d'apprentissage aménagé est adaptée à son handicap :

  • aménagements pédagogiques ;
  • CFA aménagé ;
  • cours par correspondance ;
  • allongement de la durée de la formation.

Des aides financières pour le contrat d'apprentissage aménagé

En plus des aides de droit commun, des aides spécifiques sont accordées à l'employeur et au travailleur handicapé :

  • pour l'employeur : prime de l'État, aide de l'Agefiph avec une aide lors de la conclusion du contrat d'apprentissage, puis en cas d'embauche à la suite de l'apprentissage ;
  • pour le travailleur handicapé : subvention Agefiph et prise en charge des frais.

Aides financières en cas de conclusion de contrat spécifique

L'employeur et/ou le travailleur handicapé bénéficient également d'aides financières de l'Agefiph et d'aménagements spécifiques en cas de conclusion de certains contrats :

  • en milieu ordinaire : contrat de professionnalisation et contrat de rééducation professionnelle ;
  • en Esat : contrat de soutien et d'aide par le travail.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
christelle s.

ex-juriste - je reste passionnée du droit.

Expert

samuel neri

installation monte escalier, elevateur pmr, ascen. | ascelec - solution d'accessibilité

Expert

léa r.

juriste

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.